Iva Apostolova | Collège universitaire dominicain

Vieux livres

Iva Apostolova

Iva Apostolova

Professeure, Faculté de philosophie
T 613-233-5696 poste 337
iva.apostolova@dominicanu.ca

Je me considère comme une véritable citoyenne du monde. J’ai grandi en Europe de l’Est où j’ai obtenu mon diplôme de premier cycle et ma maîtrise en philosophie. Le fait d’être témoin des changements sociaux et politiques, subis par les sociétés de cette région à la fin du 20e siècle, m’a rendue pour toujours attentive et sensible aux questions de justice sociale. Cela s’est ajouté à un vif intérêt pour ce que les femmes philosophes ont à dire sur diverses questions philosophiques et sociales et cela m’a naturellement orientée vers le féminisme, qui est l’un de mes domaines d’enseignement et sujets de recherche.

J’ai obtenu mon doctorat de l’Université d’Ottawa, où j’ai étudié la théorie de la connaissance de Bertrand Russell d’une des périodes les plus intéressantes de sa carrière, ainsi que les périodes de dynamisme intellectuel dans l’histoire de la philosophie européenne, à partir du début du 20e siècle jusque vers la fin des années 1930. J’ai travaillé avec Paul Forster, un grand connaisseur de Charles Pierce, ainsi qu’avec Nicholas Griffin, logicien basé à l’Université McMaster (qui était mon conseiller externe), et qui est un érudit en ce qui a trait à Russell.

En raison de ma formation en philosophie et de mon éducation classique (j’ai étudié dans un lycée spécialisé en langues anciennes, y compris le latin classique, le grec et le slave ancien), ainsi que de l’environnement multilingue dans lequel j’ai grandi, je navigue aisément dans le monde de la philosophie ancienne tout comme dans celui des traditions analytiques contemporaines continentales.

Depuis ma recherche doctorale, la mémoire continue d’occuper une place centrale dans mes champs d’intérêt philosophiques. Mon travail sur la mémoire d’un point de vue épistémologique me permet de m’aventurer dans la philosophie de l’esprit et de traiter du problème de l’identité personnelle et du rôle qu’y joue la mémoire. Mon travail préparatoire en monisme neutre m’a permis d’établir des liens avec des chercheurs contemporains à la fois en ce qui concerne la philosophie de la science et la philosophie de l’esprit, qui considèrent le monisme neutre comme une solution de rechange prometteuse au physicalisme ou au panpsychisme (ou, au moins, comme un ajout précieux à l’un ou à l’autre).

Je rédige actuellement mon deuxième livre sur la théorie de la mémoire de Russell comprenant les versions de Russell et de James du monisme neutre. J’ai l’intention d’intégrer ce travail dans un projet plus vaste comprenant l’intelligence artificielle, ses possibilités ou impossibilités a priori. Mon intérêt pour l’éthique appliquée, et plus précisément pour la bioéthique, m’a amenée à rédiger des textes sur des questions liées à l’euthanasie, ainsi qu’à la participation des femmes dans les forces armées. En ce qui concerne le féminisme, je l’ai toujours abordé de deux façons : d’un point de vue historique, et en tant que commentaire social sur les questions de genre contemporaines. Mon intérêt en matière d’histoire pour les racines du féminisme m’a permis de publier des articles sur des penseurs protoféministes comme Margaret Cavendish, épistémologue britannique du 17e siècle. Enfin, plus récemment, j’ai corédigé des manuscrits sur la relation entre soi et l’autre en lien avec le handicap, le vieillissement et la mort, ainsi qu’avec la notion de masculinité.

Mon travail sur la pensée féministe contemporaine m’a permis d’apprécier et d’adopter en grande partie l’ontologie relationnelle et l’éthique des soins. Je travaille actuellement à deux manuscrits sur des sujets différents, mais unis par l’ontologie relationnelle et l’éthique des soins : l’attitude compatissante vis-à-vis des animaux non humains, et les soins interprétés comme une structure par opposition à une attitude. Le dernier manuscrit m’a permis de recouper la notion de soins dans différentes traditions philosophiques, notamment la philosophie analytique et continentale, ainsi qu’occidentale et orientale.

Cours actuels:
Cours enseignés dans le passé:
  • Origins of Analytic Philosophy (Graduate Seminar)
  • Kant
  • Ethics of Care
  • Philosophical Anthropology
  • Logic II, Non-Classical Logics

Livres

Russell’s Theory of Memory, author, in progress. McGill-Queen’s University Press agreed to consider the book for publication, after the manuscript is sent out for review. The book is partially based on my doctoral dissertation with a focus on Russell’s theory of memory from 1910 until the end of his philosophical career.

Essentials of Critical Thinking: An Introduction to Critical Thinking. Iva Apostolova and Donal O’Reardon. Emond Montgomery Publishing, 2013. ISBN: 978-1-55239-556-1.

The Idea of EducationEducational Structures in  Context: At the Interfaces of Higher Education,  Iva Apostolova and Tom Claes, Eds. E-book, Interdisciplinary Press, 2010.

 

Chapitres dans les livres

“Self-Realization through Care for Others: Supporting Relational Theory with the Heideggerian Notion of Care”, co-authored with Shane Fair, text intended for a volume on Self-Realization to be published by Palgrave-Macmillan, intended publication date May, 2018.

“In Exploration of the Moral Underpinnings of the Decision to Euthanize”, in Beyond Present Patient Realities: Collaboration, Care, and Identity, Peter Bray and Ana Maria Borlescu, Eds., Oxford: United Kingdom, Inter-Disciplinary Press, 2015, pp. 113-137.

“War Is/As Play”, in Play of Individuals and Societies, Lynn A. Barnett, Ed., Oxford: United Kingdom, Inter-Disciplinary Press, 2014, pp. 183-190, e-book.

“When I Am Afraid, I Will Trust In…” in Culture, Experience, Care: Re-Centering the Patient, Eric Sandberg and Maren Scheurer, Eds., e-book, Inter-Disciplinary Press, Oxford, United Kingdom, 2014.  

 

Articles

“The Otherness within Us: Reframing the Self’s Relationships to Aging, Disability, and Time”, co-authored with Elaina Gaultier-Mamaril, submitted to the special edition of Bioethics, editor John-Stewart Gordon, peer-reviewed journal, pending acceptance.  

“Care and Self: a Philosophical Perspective on Constructing Active Masculinities”, co-authored with Elaina Gaultier-Mamaril, Feminist Philosophy Quarterly, submitted, pending acceptance. 

“Russell’s Theory of Memory”, submitted to Russell, peer-reviewed journal, pending acceptance.

“Women and War: A ‘Different’ Experience. Should Women Be Allowed to Take Up the Position of Combat Soldiers?’, Science et Èsprit, Vol. 66, Jan-April 2014, pp. 49-59.