La Réforme - 500 ans | Collège universitaire dominicain

La Réforme, 500 ans

 

500e anniversaire de la Réforme

 

La Réforme protestante est incontestablement un des plus grands événements des derniers siècles tant sur le plan religieux que sur le plan politque et culturel. Nous vivons toujours les influences de cette importante crise européenne : les confessions chrétiennes sont toujours divisées, l’individualisme reste une valeur incontestable, le sentiment d’une culture unie semble chose du passé.
 
Le Collège universitaire dominicain veut revisiter les enjeux entourant cet événement marquant de l’histoire occidentale par une série de conférences souligant chacune l’un des aspects de la Réforme. En comprenant les influences persistantes de la Réforme, on espère ouvrir des chemins vers l’unité.

 

 

19 janvier, 19h30
Réformer ou se séparer? Les circonstances menant à la Réformation protestante.
Claude Auger

Collège universitaire dominicain (96, avenue Empress)

Bien avant Martin Luther, bien des voix réclamaient des réformes dans l’Église catholique. Quelles sont les circonstances qui ont mené un simple religieux allemand à devenir le leader d’un mouvement qui, ultimement, a fracturé l’unité ecclésiale? Tour d’horizon des conditions religieuses, politiques, économiques et sociales pour mieux comprendre des événements qui ont transformé l’histoire mondiale.

 

16 février, 19h30
Relecture de l'histoire en commun, voie vers l'avenir en communion
Catherine Clifford

Collège universitaire dominicain (96, avenue Empress)

Pour marquer le 500e anniversaire de la Réforme, la commission luthérien-catholique pour l’unité propose une relecture en commun des évènements de la Réforme et retrace les chemins de 50 ans du dialogue inter-confessionnel dans Du conflit à la communion. Cette conférence examinera des points saillants tirés de ce long apprentissage au dialogue afin de discerner l’esprit de la commémoration en commun de la Réforme.

 

16 mars, 19h30
La Réforme pouvait-elle être évitée? La Réforme était-elle inévitable?
Yvon-D. Gélinas o.p.

Collège universitaire dominicain (96, avenue Empress)

La Réforme apparait souvent comme une déchirure et une blessure douloureuses dans le tissu chrétien. Compte tenu des lenteurs de l’Eglise qui a tardé à répondre aux nombreuses aspirations à un renouveau ecclésial aux XVe et XVIe siècles, compte tenu des impatiences et exaspérations de frère Martin Luther, la Réforme semble bien avoir été une réponse possible. Était-elle la seule réponse possible ?